NouvellesImprimer cette page

Prévenir la violence faite aux enfants c'est aussi lutter contre l'homophobie et la transphobie

16 Mai 2018

Québec – 17 mai 2018. À l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre l’homophobie et la transphobie, le Regroupement des organismes ESPACE du Québec (ROEQ) affirme que toute stratégie efficace de prévention de la violence faite aux enfants doit être basée sur une approche inclusive, exempte de stéréotypes et de préjugés.

Au Canada, en 2015, la violence contre la communauté LGBTQ+ représentait 11% de l'ensemble des crimes haineux. Les délits ciblant une orientation sexuelle étaient plus susceptibles d'être à caractère violent, c'est-à-dire dans près de 6 cas sur 10, soit deux fois plus que pour d’autres communautés[i].

« Même de jeunes enfants peuvent faire face à de la violence fondée sur leur orientation ou leur identité sexuelle, perçue ou réelle. Cette violence peut prendre la forme d’intimidation, de violence intrafamiliale, d’exposition à des messages haineux circulant dans notre société, etc.» - Odette Théberge, coordonnatrice au programme ESPACE

Quelle que soit sa forme, la violence nuit au développement et à l'épanouissement des enfants. L’isolement et l’anxiété provoqués par la violence peuvent causer différents troubles allant de la perte de sommeil jusqu’aux pensées suicidaires.

« Les enfants peuvent aussi être victimes de violence basée sur l’orientation sexuelle de l’un-e de leur parent… Cette journée offre une occasion supplémentaire pour présenter et valoriser des modèles familiaux diversifiés et qui ne sont pas hétéronormatifs. » - Joël Castonguay, coordonnateur du ROEQ

Le retour des cours d’éducation à la sexualité, si ceux-ci sont fondés sur la promotion de relations égalitaires et la diversité, devrait permettre aux enfants de se familiariser avec les différents modèles familiaux et la diversité sexuelle et de genres, faisant ainsi diminuer les préjugés et la violence infligée aux enfants.

Il appartient aux adultes de bien accompagner les enfants dans leur développement et dans la prévention de la violence, sous toutes ses formes.

ESPACE croit que la solution réside dans la promotion des rapports égalitaires, consentants, exempts de violence ou d’abus de pouvoir. Par la prévention de la violence faite aux enfants, valorisons les différences !

Fondé sur une approche et des valeurs féministes, le programme ESPACE s’adresse aux jeunes de 3 à 12 ans et aux adultes de leur entourage pour prévenir toutes les formes de violence commise envers les enfants. Né en 1989, le ROEQ regroupe 10 organismes ESPACE présents dans plusieurs régions du Québec. Le programme ESPACE est unique au Québec. Lorsqu’un organisme ESPACE visite un milieu, c’est l’ensemble de ses parties prenantes qui est sensibilisé et outillé. Par le biais d’ateliers interactifs, de mises en situation et d’exercices adaptés aux différents groupes d’âge, le programme ESPACE aborde toutes les formes de violence ; verbale, physique, psychologique et sexuelle, incluant l’intimidation, la négligence et l’exposition à la violence conjugale. Les enfants apprennent à les reconnaitre et à savoir quoi faire pour faire face à une situation potentiellement dangereuse. Ensemble, adultes et enfants, développent un réseau d’entraide ainsi que des stratégies pour être en sécurité, fortes, forts et libres.

www.espacesansviolence.org  format PDF

-30-

Odette Théberge, Joël Castonguay 418 667-7070



[i] Le Canada a connu une hausse des crimes haineux en 2015. La Presse. 13 juin 2017

 

Par la prévention de la violence faite aux enfants, valorisons les différences !


« Retourner aux nouvelles
Faire un don. Merci! Faire un don. Merci!