Problématique de la violenceImprimer cette page

Les organismes ESPACE privilégient l'analyse féministe de la violence. Avant d'être un problème individuel, la violence faite aux enfants est donc vue comme un problème social qui doit être considéré, entre autres, sous l'angle des rapports hiérarchiques qui s'établissent souvent entre les hommes et les femmes, entre les adultes et les enfants. La violence est définie comme un exercice abusif de pouvoir par une personne en situation de force pour contrôler par différents moyens une autre personne, et ce, dans le but de répondre à ses propres besoins et désirs, sans égard à l'autre. Le pouvoir n'est pas mauvais en soi, c'est l'abus qu'on en fait qui est problématique.

La violence faite aux enfants est l'expression d'un abus de pouvoir d'un adulte sur un enfant ou encore d'un enfant sur un autre plus vulnérable. C'est pourquoi notre analyse questionne les inégalités de pouvoir entre les personnes, plus particulièrement entre les adultes et les enfants, et notre approche vise le renforcement des enfants, des adultes et des milieux de vie.

Notre statut d'adulte nous donne naturellement du pouvoir. Ce pouvoir est aussi et surtout une responsabilité face aux enfants dans le but de les encadrer, les guider, leur transmettre des valeurs, de l'affection, etc. Ce pouvoir n'est donc pas mauvais, tout dépend de ce que nous en faisons. L'important est de l'utiliser correctement et dans l'intérêt de l'enfant, ce qui est fait la majorité du temps. Cela devient un problème quand nous l'utilisons pour poser des gestes qui n'apportent rien au bien-être de l'enfant et qui l'abaissent plutôt que le valorisent. Ces abus de pouvoir se traduisent alors en agressions.

Il n'est pas toujours évident de savoir si nous abusons de notre pouvoir d'adulte. En cas de doute, il faut se demander si ce que nous disons ou faisons sert à élever et éduquer l'enfant ou sert uniquement à répondre à notre besoin d'adulte.

Faire un don. Merci! Faire un don. Merci!