Facteurs de vulnérabilité des enfantsImprimer cette page

Trois facteurs importants rendent les enfants plus vulnérables à la violence et en font des proies faciles pour les agresseurs : leur manque d'information, leur dépendance face aux adultes et leur isolement social. Pour lutter contre ces facteurs de vulnérabilité, le programme ESPACE préconise des stratégies qui renforcent l'affirmation de soi, la confiance en soi, le courage et l'entraide communautaire.

Manque d'information

Les enfants sont généralement peu ou mal informés au sujet des agressions et connaissent rarement leurs droits et les ressources qui peuvent leur venir en aide. Quant aux adultes, ils sont souvent mal à l'aise avec le sujet ou craignent de faire peur aux jeunes. Ou encore, ils en connaissent eux-mêmes peu sur le phénomène et transmettent des informations incomplètes, erronées, ou basées sur des stéréotypes. Un exemple : communiquer aux enfants des informations à propos des inconnus seulement, alors que les agresseurs font souvent partie de leur entourage…

Ainsi, et malheureusement, plus les enfants manquent d'information et de stratégies face à cette réalité, plus sa vulnérabilité est grande.

Pour contrer le manque d'information :

  • Fournir aux enfants de l'information qui les aidera à reconnaître la violence et à savoir comment réagir;
  • Sensibiliser les adultes à ce problème et les préparer à reconnaître la violence et à recevoir des confidences.

Droits :

Pour ESPACE, une agression c'est le non respect, la violation d'un ou de plusieurs de nos droits à la sécurité, à la force et à la liberté, qui sont des droits fondamentaux.

SÉCURITÉ : se sentir bien, en confiance, bref, à l'abri du danger
FORCE : la force dont il est question ici est moins celle associée à la puissance physique que celle se rapportant à la puissance intérieure en chaque personne, dont font partie le courage, la détermination, l'intelligence, la confiance en soi, etc.
LIBERTÉ : possibilité de faire des choix pour soi-même et de pouvoir agir sans contrainte.

Haut

Dépendance face aux adultes

Il est naturel que les enfants dépendent des adultes pour répondre à leurs besoins sur les plans affectif, psychologique, physique et économique (être nourris, éduqués, aimés, apprendre à vivre en société, etc.). Cette dépendance, reliée à leur condition d'enfant, devrait entraîner la protection des adultes envers les enfants. Toutefois, certaines personnes profitent de la confiance des jeunes et de leur condition de dépendance pour abuser de leur pouvoir, infligeant ainsi des blessures morales ou physiques pouvant mener à des séquelles importantes.

Pour contrer la dépendance :

  • Informer les enfants de leurs droits – les aider à identifier et définir leurs droits personnels;
  • Donner des moyens, des outils pour agir face au danger;
  • Développer l'affirmation de soi (dire non) – donner confiance aux enfants en leurs moyens;
  • Développer leur capacité d'utiliser leur jugement critique plutôt que de leur demander une obéissance aveugle.

Haut

Isolement social

Connaissant peu ou pas les ressources d'aide disponibles, en plus de méconnaitre leurs droits, les enfants se retrouvent isolés et ignorants des moyens pour recourir aux intervenants de leur milieu de garde, de leur école, ou encore pour déposer une plainte au poste de police, communiquer avec leur CSSS ou la DPJ. La situation est d'autant plus alarmante pour l'enfant victime de violence parce que l'agresseur exige presque toujours de garder le secret afin de se protéger.

Pour contrer l'isolement :

  • Développer l'entraide entre enfants et avec les adultes;
  • S'assurer que les adultes et les enfants connaissent les ressources qui existent pour eux dans leur communauté;
  • Amener l'enfant à identifier les adultes de confiance dans son entourage.

Haut

Faire un don. Merci! Faire un don. Merci!